Je suis enceinte

En Hospitalisation A Domicile, il est possible d’assurer un suivi de la mère et du bébé en ante-partum et un suivi de la mère en post-partum.

Les prérequis obligatoires pour être pris en charge en HAD :

  • Consentement du patient et de son entourage
  • Consentement du médecin traitant
  • Prescription médicale de prise en charge en HAD par votre médecin traitant ou spécialiste

Que veut dire l’ante et le post-partum ?

  • Ante-partum = Période avant l’accouchement Post-partum = Période s’étendant de l’accouchement au retour de couches (réapparition des règles).
  • Post-partum = Période s’étendant de l’accouchement au retour de couches (réapparition des règles).

Prise en charge en ante-partumpathologique

En quoi cela consiste ?

Prise en charge de la femme enceinte, immobilisée à domicile et en menace d’accouchement prématuré, qui serait en l’absence d’HAD hospitalisée en établissement traditionnel

Situations pathologiques pouvant relever d’une HAD

Les situations pathologiques pouvant relever de l’HAD au cours de l’ante partum ont fait l’objet en avril 2011 d’une recommandation de bonne pratique de la HAS :

  • pathologie maternelle préexistante (exemple : Hypertension artérielle préalable à la grossesse, diabète préalable à la grossesse, syndrome des antiphospholipides)
  • pathologie maternelle gravidique (exemple : hypertension artérielle gravidique, cholestase gravidique, diabète gestationnel,…)
  • facteur de risque lié aux antécédents obstétricaux (exemple : antécédents de mort fœtale in utéro, hématome rétro placentaire, éclampsie,…)
  • facteur de risque lié à la grossesse (exemple : retard de croissance intra-utérin, placenta praevia,…)
  • problème médico-psychosocial associé à une indication médicale (exemple problème médico-psychosociaux, problème psychiatrique,…)

Les intervenants de ma prise en charge

Cette prise en charge nécessite le passage d’une sage-femme au moins trois fois par semaine et inclut notamment le monitorage fœtal externe avec télésurveillance.

Prise en charge en post-partumpathologique

En quoi cela consiste ?

Prise en charge de lamère consécutive à des suites pathologiques de l’accouchement,qui serait en l’absence d’HAD hospitalisée en établissement traditionnel

Situations pathologiques pouvant relever d’une HAD

Les situations pathologiques pouvant relever de l’HAD au cours du post partum ont fait l’objet en avril 2011 d’une recommandation de bonne pratique de la HAS :

  • Pathologie spécifique au post-partum (exemple : déchirures obstétricales, infection d’une plaie d’origine obstétricale chirurgicale, complications veineuses puerpérales, rupture d’une suture de césarienne, rupture d’une suture obstétricale du périnée, hématome d’une plaie obstétricale, difficultés sphinctériennes urinaires,…)
  • Pathologie non spécifique au post-partum(exemple : diabète préexistant à la grossesse, grossesse multiple, obésité,…)
  • Mère en situation de vulnérabilité associée à une indication médicale(exemple : dépression du post partum, mère victime de violences, primipare de moins de 18 ans, grossesse non ou mal suivie, femme isolée, difficultés socioéconomiques, séparation du couple, mère dépendante d’une drogue ou de l’alcool

Qui peut faire la demande d’hospitalisation à domicile?

La demande d’hospitalisation peut être effectuée par :

  • le malade
  • son entourage (famille, ami…)
  • un professionnel de santé (médecin, pharmacien, infirmier, SSIAD, service d’aide…).

Cette demande devra obligatoirement faire l’objet d’une prescription médicale.

Comment débute la prise en charge ?

Un médecin coordonateur de l’HAD Mauges Bocage Choletais étudie la demande de prise en charge en vue de sa validation au regard des critères de prise en charge réglementaires (circulaire du 1er décembre 2006).

Après accord, l’infirmière de l’HAD se déplace auprès du patient afin d’évaluer les besoins en soins, en matériels, en médicaments, en suivi social et psychologique.

Le projet thérapeutique est élaboré en concertation avec le patient (à défaut de son entourage) et son médecin traitant.

Le patient est pris en charge par les professionnels de santé qu’il a choisi : infirmière, pharmacien, aide-soignante, kiné, auxiliaire de vie…

Quelle prise en charge financière ?

L’hospitalisation à domicile est prise en charge à 80 % par l’Assurance Maladie, comme toute hospitalisation, sauf si vous êtes dans une situation ouvrant droit à la prise en charge à 100 % (affection de longue durée), ou que vous disposez d’une mutuelle complémentaire.