Types de soins et les Modes de prises en charge

Les conditions de prises en charge en HAD sont les mêmes quelques soient les établissements d’Hospitalisation A Domicile, et sont définies par décret.

Pour le patient, les soins en hospitalisation à domicile sont pris en charge dans les mêmes conditions qu’à l’hôpital.

Il faut savoir qu’une journée en HAD coûte en moyenne 2 à 3.5 fois moins chère qu’une journée d’hospitalisation en établissement avec hébergement.

L’HAD assure une prise en charge avec une équipe pluridisciplinaire :

  • médicale
  • paramédicale
  • sociale
  • administrative

Quels sont les soins que l’on peut faire à domicile ?

Des soins ponctuels

Soins destinés à des patients ayant une pathologie non stabilisée (chimiothérapie), pris en charge pour une durée préalablement déterminée, avec des soins techniques lourds et complexes. Ces soins sont fréquemment réitérés.

Des soins continus

Soins destinés à des patients ayant une pathologie évolutive, pris en charge pour une durée non déterminée, associant des soins techniques plus ou moins complexes, des soins de nursing, de maintien et d’entretien de la vie pouvant aller jusqu’à la phase ultime

Des soins de réadaptation au domicile

Soins destinés à des patients pris en charge pour une durée déterminée, après la phase aiguë d’une pathologie neurologique, cardiologique ou d’une polypathologie.

Quelles sont les modes de prise en charge en HAD ?

Les décrets sur l’Hospitalisation A Domicile définissent les modes de prise en charge ainsi que les conditions nécessaires pour prendre en charge un patient en HAD.

Assistance respiratoire

Concerne les patients dont l’autonomie respiratoire est réduite.

Inclut la ventilation invasive et non invasive.

Des aspirations trachéales pluriquotidiennes et des aérosols pluriquotidiens ne peuvent à eux seuls justifier le codage de ce mode de prise en charge.

Nutrition parentérale

Perfusion intra-veineuse d’un mélange nutritif ayant le statut de médicament

Traitement intraveineux

antibiothérapie ou un traitement antiviral, ou un autre traitement à type de protocole hospitalier, comportant un ou plusieurs antibiotiques ou antiviraux ou autre, par voie veineuse.

L’injection isolée d’un médicament ne peut à elle seule justifier ce mode de prise en charge

Soins palliatifs

Prise en charge d’un patient et de son entourage par l’ensemble de l’équipe médicale, sociale et soignante, d’une pathologie grave, évolutive, mettant en jeu le pronostic vital

Vise à soulager la douleur, à apaiser la souffrance psychique, à sauvegarder la dignité de la personne malade et à soutenir son entourage

Chimiothérapie anticancéreuse

Correspond d’une part à la chimiothérapie anticancéreuse et d’autre part à l’administration de thérapeutiques ciblées.

Chimiothérapie par voie orale que si :

  • Médicament réservé à l’usage hospitalier
  • Médicament à prescription hospitalière et nécessitant une surveillance particulière pendant le traitement

Nutrition entérale

patients porteurs de sonde nasogastrique, de gastrostomie ou de jéjunostomie et dont les produits spécifiques sont fournis par l’HAD

Prise en charge de la douleur

Nécessite l’utilisation d’un injecteur programmable, tel une pompe PCA.

Pansements complexes et soins spécifiques

Concerne les patients souffrants de plaies complexes et/ou multiples, ou de complication de stomie, nécessitant une intervention de l’équipe soignante pluriquotidienne ou supérieure à 30 minutes en moyenne sur la durée de la prise en charge. Inclut le traitement des plaies par pression négative

Post traitement chirurgical

Surveillance des sutures, des pansements et/ou de la cicatrice à la suite immédiate d’une chirurgie et pour une durée limitée

Rééducation orthopédique

Nécessite une forte implication de l’équipe de rééducation avec élaboration d’un projet de rééducation spécifique au patient et à sa pathologie orthopédique. Nombre de passage minimum de 3 à 5 par semaine

Rééducation neurologique

Nécessite une forte implication de l’équipe de rééducation avec élaboration d’un projet de rééducation spécifique au patient et à sa pathologie orthopédique. Nombre de passage minimum de 3 à 5 par semaine

Surveillance post chimiothérapie anticancéreuse

la surveillance après administration d’une chimiothérapie anticancéreuse ou de thérapeutiques ciblées

Soins de nursings lourds

prise en charge quotidienne supérieure à 2H chez des malades dépendants ou très dépendants

éducation du patient et/ou de son entourage

Suivi médico-soignant quasi-quotidien et éducation visant à rendre le patient le plus autonome possible formalisé sous forme d’un projet dans le dossier patient

Surveillance de radiothérapie

Comporte le diagnostic, le traitement et la surveillance des effets secondaires à court terme d’une radiothérapie : gestion des réactions locales et surveillance nutritionnelle

Transfusion sanguine (Pas possible à ce jour à l’HAD MBC)

Assurée directement par l’équipe médico-soignante de la structure d’HAD

Surveillance de grossesse à risque

Prise en charge de la femme enceinte, immobilisée à domicile et en menace d’accouchement prématuré

Postpartum pathologique

Prise en charge de la mère consécutive à des suites pathologiques de l’accouchement

Surveillance d’aplasie

la surveillance médicosoignante de l’aplasiemédullaire sur le plan biologique et clinique

Prise en charge psychologique ou sociale

Soutien psychologique ou social du malade et de son entourage par une prise en charge par des professionnels spécialisés (psychologues et/ou assistants sociaux)

SORTIE PRECOCE DE CHIRURGIE

Patients sortis précocement de chirurgie (orthopédique, digestive)

 

LES MODES DE PRISES EN CHARGE EN EHPAD/ETABLISSEMENT MEDICO-SOCIAL ET SOCIAL

Suppression des restrictions dans les modes de prises en charge depuis 2017.
Les modes de prise en charge possibles en établissement médico-social ou social sont donc :

  • Assistance respiratoire
  • Nutrition parentérale
  • Traitement par voie veineuse
  • Soins Palliatifs
  • Chimiothérapie anti-cancéreuse
  • Nutrition entérale
  • Prise en charge de la douleur
  • Autre traitement
  • Pansements complexes
  • Post-traitement chirurgical
  • Rééducation orthopédique
  • Rééducation neurologique
  • Surveillance post-chimiothérapie
  • Soins de nursing lourds
  • Education du patient et/ou de son entourage
  • Surveillance de radiothérapie
  • Transfusion sanguine (Pas possible à ce jour à l’HAD MBC)
  • Sortie précoce de chirurgie
  • Surveillance d’aplasie